La place de chacun dans le Halifax

extrait de la revue Icare No 187
extrait de la revue Icare No 187

Caractéristiques techniques Halifax Mk.III

Moteur
4 Bristol Hercules xvi de 1615 ch  Hélices De Haviland 55/18
Dimensions
Envergure   31.59m
Longueur 21,44 m
Hauteur 6,32 m
Surface alaire 110,6 m²
Poids
Poids à vide 15 400 kg
Poids avec armement 29 484 kg
Poids maximum  
Performances
Vitesse maximale   454km/h
Plafond pratique 7 315 m
Vitesse ascensionnelle 229 m/min
Rayon d'action   3200 km
Armement
Charges de bombes   de 3.2 tonnes à 5.9 tonnes suivant la distance à l'objectif
Armement 

  8 mitrailleuses .7.7 mm Browning
4 en tourelle dorsale, 4 en tourelle de queue
1 mitrailleuse .303-in Vickers K dans le nez le plus souvent enlevée

parfois certains auront en plus  une tourelle ventrale Preston-Greeen avec une 7.7mm

 

 

 

Quelques autres chiffres, trouvés dans le Fana de l'Aviation N°486 et la monographie de Harry Fraser-Mitchell, qui sont assez impressionnants...

Le Halifax c'était :

"Au pic de la production du Halifax :

600 sous-traitants

51000 personnes travaillant dans les usines

30000 composants

256000 pièces

70000 rivets

5 à 6 km de câble

1.5 km de tuyaux

5 km de lisses et raidisseurs

7 tonnes de plaques d'alliage léger couvrant une surface supérieure à 2000 mètres carrés ..."

Quelques vues  du Halifax de Elvington prises par Jean Michel.

Notez bien :

malgré l'attention agréable de nos amis anglais en décorant le côté droit du Halifax aux couleurs d'un avion du Guyenne, des erreurs de décoration ont été commises en particulier l'insigne du Guyenne , le lapin à la besace, n'a jamais été portée sur un avion en Angleterre, pendant la pèriode des combats,

Un autre point aussi à souligner et à faire remarquer et qui est souvent source d'erreurs à la fois dans la presse anglaise ou même française peu au fait de l'histoire de l'aviation française pendant la seconde guerre mondiale : 

la présence sur les Halifax  d'une croix de Lorraine rouge dans un losange bleu

Malgré les apparences cela ne signifie pas que les groupes Guyenne et Tunisie étaient des unités des Forces Aériennes Françaises Libres ( FAFL)

Ces groupes ne faisaient pas partie des FAFL.

Mais ils portèrent cette marque par décision semble-t-il du général Valin en juin 1944 qui décida que tous les avions français volant depuis l'angleterre devaient porter cet emblème.

"à la veille du débarquement et au regard d'une réconciliation des parties (ex-vichistes et FAFL), en accord avec le gal De Gaulle, le gal Valin signe la note 4658 du 1er Bureau des FAF en Grande-Bretagne, en date du 5 juin 1944, pour que les appareils utilisés dans les unités françaises au sein de la RAF arbore une Croix de Lorraine.
L'autorisation, par les instances de la RAF, d'arborer des cocardes aux couleurs françaises ne sera effective qu'en septembre 44 "  

Note de Guy Fruchart en réponse à une question de ma part à  ce sujet

Mais seuls les groupes de bombardiers moyens Lorraine et Bretagne furent officielement et historiquement des unités FAFL c'est à dire qu'elles furent crées avant la fusion des unités de l'ex armée de l'air de Vichy et des unités créées en Angleterreou en Afrique sous ordre du général De Gaulle.

Le port de cette croix de Lorraine par des avions montés par des équipages venus de l'aviation de Vichy dut certainement provoquer quelques grincements de dents dans les deux parties...

Notons aussi qu'en France à partir de septembre 1944 et ce jusque dans les années 1948 bien des avions portèrent cette croix mais ce fut plus par "mode" que par réelles convictions ...

 

 

 

 

 

 

                                   "BIOGRAPHIE" du HALIFAX NA547

            établie grâce à l'amical concours de Guy Fruchart et à son livre

                 Les Français dans le Bomber Command

 

Le Halifax NA547 a fait parti d'un lot d'appareils du même type immatriculés du NA543 au NA587 sortis des usines Fairey Aviation Co Ltd suivant contrat N° ACFT/891 et requisition HA1/E11/41 entre le 9 juin et le 19 juillet 1944

 

 

 

L'avion fut d'abord affecté au 77 Squadron de la RAF mais il dut  y voler peu

 

Peut être un jour prochain connaîtra-t-on ces missions grâce un un de nos amis ?

 

 

 

Sa première mission au Squadron 346 Guyenne date du 28 juin 1944

 

Il accomplit au sein de cette unité 33 missions de guerre ( y compris celle au cours de laquelle il fut abattu)

 

Il effectua 10 missions sur l'Allemagne ( y compris celle dont il ne revint pas )

 

Sa dernière mission fut celle sur Worms le 21/02/1945

 

Soit une vie opérationnelle de huit mois ...

 

Ce qui peut paraître peu aujourd'hui mais qui était beaucoup à cette époque quand à chaque mission des milliers de projectiles montaient vers l'avion pour le détruire !

 

Il a participé à à peu près tous les types de missions des Groupes Lourds 

Missions en appui  des forces d'invasion en France  ,

attaque des villes allemandes de nuit

Mais il n'a pas participé à celles de ravitaillement en essence de Bruxelles  de septembre  1944 où il n'a presque  pas volé

 

 

 

Dans tableau :

(* abandon ) = mission non effectuée mauvaises conditions atmosphériques ordre des « Masters bombers » dirigeant les avions sur objectif

 

 

date

Lettre code de l'avion

Mission-Objectif

Commandant d'avion

28-29/06/1944

 

O

Gare de Blainville

Cne Leclere

01/07/44

O

St Martin-L'Hortier

Cne Grimaldi

04/07/44

O

Domléger

Cne Leclere

07/07/44

O

Caen ( concentration troupes)

Cne Leclere

12-13/07/44

O

Les Hauts Buissons

Cne Leclere

18/07/44

O

Sannerville

Cdt Brohon

18/07/44

O

Gare de Vaires sur Marne

Cne Leclere

23-24/07/44

O

Les Hauts Buissons

Cdt Brohon

25-26/07/44

O

Wanne-Eickel

Cne Leclere

28/07/16

O

Forêt de Nieppe

Cne Leclere

01/08/44

O

Noyelle en Chaussée ( * abandon)

Cdt Brohon

02/08/44

O

Forêt de Nieppe

Cne Leclere

03/08/44

O

Bois de Cassan

Cdt Brohon

05/08/44

O

Forêt de Nieppe

Cne Leclere

07-08/08/44

O

May sur Orne

Cdt Brohon

08/08/44

O

Fromentel

Cne Thiers

11/08/44

O

Gare de Somain

Cdt Demazure

14/08/44

O

Soumont-St Quentin

Lt Danna

15/08/44

O

Eindhoven

Cdt Demazure

16-17/08/44

O

Kiehl

Cne Plagnard

25/08/44

O

Forêt de Watten

Cdt Brohon

31/08/44

O

Lumbres (St Omer)

Cne Leclere

03/09/44

O

Venloo

Cdt Brohon

06/10/44

V

Scholven

Lt Danna

25/10/44

V

Essen

Cne Plagnard

16/11/44

M

Jüllich

Cne Plagnard

18/11/44

R

Gare de Münster

Cne Plagnard

06-07/12/44

R

Osnabrük

Cne Bourgain

28-29/01/45

V

Stuttgart

Lt Hubert

4-5/02/45

V

Bonn

Cne Memin

13-14/02/45

V

Bohlen (Leipzig)

Cne Goepfert

17/02/45

V

Wessel (* abandon)

Lt Trouette

21-22/02

V

Worms

Lt Joumas