Madame G. L'Herbier-Montagnon
Madame G. L'Herbier-Montagnon

Nous tenons dans cette page de remerciements à rendre hommage à la mémoire et au travail qu'a fait Madame L'Herbier-Montagnon pour retrouver identifier les corps de cet équipage et de tant d'autres et permettre ainsi aux familles de faire leur deuil.

 

Nous tenons tout particulièrement à remercier :

Philippe Ducastelle

pour ce site Halifax346et347.canalblog.com qui nous a permis à Jean Michel et à moi de nous connaître, de nous lier d'amitié malgré la distance, d'unir nos efforts dans nos recherches et...de nous aider à ne pas nous décourager....

Pour ses conseils, ses encouragements et aussi l'amitié qui s'est développée.

Les Familles Joumas-Simonnet-Thiellin

pour les documents et les aides qu'elles nous ont fournis sur l'histoire du Lieutenant Joumas.

En particulier Madame Gabriel Joumas qui fut mon premier contact positif dans cette recherche et qui pris le temps de m'écouter et de répondre à mes questions sur son beau-frère.

A monsieur Simonnet le gendre du Lieutenant qui prit la peine de faire des recherches dans les affaires de sa femmes.

A Jacky Thielin  son petit cousin germain qui s'était déjà livré lui-même à une recherche de documents sur son parent.

Monsieur Cazenove rené

pour les documents qu'il nous a transmis sur le Sergent Barde dont certains sont on ne peut plus émouvants.

Madame Martrou Jean 

pour la photo du Sergent Martrou son cousin

Guy Fruchart

pour ses conseils éclairés, sa collaboration et ses correctifs "paternels" envers des "amateurs fougueux" ...

Les anciens des Groupes Lourds survivants.:

Raphaël Masson, Georges Duroux, Camille Coquot

qui ont connu pour certains Esquilat et Martrou et nous ont donné de vives voix certaines informations sur les instants qui ont précédé leur dernier envol...

Le personnel des services administratifs et historiques de l'Armée de l'Air de Vinncennes, Dijon et Pau.

pour leur écoute et l'aide active qu'ils nous donnent

Les Services de s Archives départementales

Et tous les autres

qui ont subi  notre passion à faire revivre un peu ces hommes ...

 

A titre personnel j'associe aussi sur ce site la mémoire de mon père Roger Gazel qui  est allé rejoindre son ami André Esquilat et son équipage en mars 2011.

Cette "Quête" je l'avais initialement commencée pour lui. Pour lui apporter un maximum d'informations sur la vie et le parcours de son ami dont il m'avait tant parlé.

Enfin pendant la première année de ce travail collaboratif avec Jean Michel et mes visites à Vincennes, nous avons beaucoup échangé.

il regrettait beaucoup d'avoir égaré une photo de son ami qu'il montrait régulièrement lors de discussions  sur l'aviation et qu'il avait dans son portefeuilles.

Parfois nos échanges pouvaient être "animés" ...

Car si il avait vécu ces heures sombres et certains faits, j'avais acquis, grâce à lui au début, des connaissances plus"historiques" que ses souvenirs ( mon ami Guy me comprendra bien...)

Même si par tempérament je reste convaincu que nous ne pouvons pas dans la narration de faits ou dans un hommage n'être qu'objecifs.

Je crois que c'est aussi souvent le cas dans des discussions entre père et fils...

En tout cas je me souviens de certains mails où il me félicitait de notre  travail et de notre opiniatreté à chercher tous ces documents. Et où il m'encourageait à continuer.

.............

Nous continuons "father",nous continuons !...

C'est aussi quand je travaille sur ce site ou à la vidéo, une façon d'être encore avec toi...J'ai toujours l'impression que je vais t'appeler pour te demander ce que tu en penses...

Et parfois quand il m'arrive de trouver un document un peu caché ou que le hasard me conduit à en trouver un, je murmure au fond moi :

Merci Father, merci "Quiquil"...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

mon père en juin 1940  on distingue l'insigne de l'aéroclub du Rhône sur son revers gauche
mon père en juin 1940 on distingue l'insigne de l'aéroclub du Rhône sur son revers gauche
mon père  en 2003
mon père en 2003
Robert Dumas sergent mécanicien navigant sur B26 Invader en 1957 à Oran au GB 2/91 Guyenne ...
Robert Dumas sergent mécanicien navigant sur B26 Invader en 1957 à Oran au GB 2/91 Guyenne ...

14 juin 2015

J'ajoute aujourd'hui à mon hommage le nom de Robert Dumas

Car il ne fait aucun doute que je lui dois tout autant qu'à mon père ma passion de l'aviation. Il est possible que mon père fut à l'origine aussi de sa vocation puisqu'il était le filleul de ma mère et qu'il s'engagea  à Lyon en 1952 dans l'armée de l'air. Diplômé de Rochefort en 1953. Devenu mécanicien naviguant en 1957. Mais surtout il fut affecté cette même année au GB 2/91 ...Guyenne...où il vola sur B26 et RB26 jusqu'en 1960 à partir d'Oran.

Il est mort ce jour  14/06/2015

Au pélérinage de La Salette, au dessus du village natal de Robert Dumas .
Au pélérinage de La Salette, au dessus du village natal de Robert Dumas .
Camille Coquot en 1944-1945
Camille Coquot en 1944-1945
Camille  lors de sa dernière visite à Elvington devant le Halifax
Camille lors de sa dernière visite à Elvington devant le Halifax

Camille a décollé pour son dernier vol de nuit ce matin 22/06/2015 à 3heures.

Il a rejoint ses amis dans un grand "Stream" dont je ne connais pas la destination mais qui est certainement pacifique...

Cela aura été un immense plaisir de pouvoir converser avec lui durant ces trois ou quatre ans de ce que je pourrai qualifier d'amitié téléphonique.

Le destin n'a malheureusement pas voulu que nous nous rencontrions.

Camille nous a apporté une photo de André Esquilat avec qui il avait été en école de mitrailleurs à Morpeth ainsi que la relation de sa dernière rencontre avec lui et Louis Martrou juste avant le briefing pour leur mission de Worms

Camille au téléphone était aussi enjoué et passionné que ne l'était mon parent Robert Dumas..

J'aimais beaucoup l'appeler

Merci Camille pour ces informations sur votre vie à vous ceux du Guyenne de 1944-1945, mais surtout merci pour ces bons moments passés à técouter parler de toutes tes rencontres et des joies de ton métier d'instructeur sur simulateur après guerre

Bon vol Camille.

Nous ne t' oublierons jamais